Tests

The Game – Braquage à la Française

28 février 2015 — by Windmaker0

main

Tests

The Game – Braquage à la Française

28 février 2015 — by Windmaker0

Le plus grand bandit de la ville cherche une équipe de choc pour un braquage. Une heure pour cambrioler une banque et s’en échapper. Prêt à relever ce défi ?

Votre objectif

Un petit braquage de banque, ça vous tente ? The Game a pensé à vous ! Braquage à la Francaise vous met dans la peau de malfrats dont le but est d’infiltrer une salle des coffres et d’y retrouver des preuves qui risqueraient de renvoyer Max, le commanditaire du braquage, derrière les barreaux.

Vous l’aurez compris, vous ne faites pas ça pour ressortir avec des billets de banque, mais pour aider l’ennemi public n°1.

Avant même de débuter le jeu, The Game fait tout pour vous mettre dans l’ambiance : quelque heures avant de vous rendre sur les lieux, vous recevrez un texto de Max vous rappelant l’heure du braquage, et une fois sur place il est présent et vous fait un débriefing de la mission : il a réussi à modifier l’enregistrement des caméras de surveillance pour ne pas qu’on soit filmé, mais on a qu’une heure devant nous !

Avant de rentrer, vous aurez le choix entre deux niveaux de difficulté, cela va concrètement correspondre aux quantités d’informations données sur une feuille de missions transmise avant de rentrer.

Les premiers pas

Une fois la porte ouverture on arrive donc dans le bureau du directeur de la banque. Et là, petite parenthèse concernant le thème : dans beaucoup d’Escape Game, on a le droit à un dépaysement avec des thèmes qui nous font voyager dans des époques, cultures, voir des dimensions différentes ! Ici, non, il n’y a pas ce dépaysement et c’est d’autant plus difficile pour les créateurs car il faut faire un environnement réaliste et cohérent tout en arrivant à y intégrer les éléments du jeu. C’est pas facile, mais c’est ici un pari réussi, le bureau ressemble à un bureau tout ce qu’il y a de plus classique, il pourrait limite être utilisé par The Game pour prendre des rendez-vous (enfin, l’ordi factice ne doit pas aider). Ajoutez à cette décoration, un objectif clair, précis et qui parle à tout le monde : on doit cambrioler une banque et vous obtiendrez un escape game qui vous mettra sous pression pendant une heure !

Le coffre fort
Le coffre fort

Donc, revenons à nos moutons, une fois dans le bureau, le premier obstacle est très facilement identifiable : il faut trouver un moyen d’ouvrir la lourde porte blindée qui mène à la salle des coffres. De la fouille, de la logique, le rythme est là et on arrive rapidement à passer la porte et là des dizaines et des dizaines et des dizaines de coffres sont présents (en même temps, c’est plutôt logique dans une salle des coffres !). Pour la suite, je ne vais rien spoiler, mais sur le site de The Game lorsqu’il est précisé que les particularités de cette mission sont adrénaline, logique et rapidité, ils ne mentent pas !

Au Final

Nous avons terminé le braquage en un peu plus de 50 minutes. Il n’y a pas eu de temps mort dans le Braquage à la Française et sa difficulté progressive et bien dosée a rendu l’expérience plus qu’agréable. Il y a bien entendu certaines énigmes qui ne sont pas faciles – et heureusement -, mais là encore, le point positif c’est qu’une fois que vous avez trouvé la solution ou que vous avez reçu un peu d’aide vous vous dites « ah oui, on aurait pu y penser plus tôt » et non « bah merde, comment on aurait pu deviner ? ». C’est bien pensé et on apprécie !

L’équipe derrière The Game est là pour vous épauler en cas de difficulté. Dans les Escape Game de The Game, un maitre du jeu vous suit en audio et en vidéo et peut intervenir quand cela lui semble nécessaire, le but est que chaque groupe, peu importe son niveau, s’amuse, progresse sans pour autant avoir l’impression qu’on lui mâche le travail et surtout puisse découvrir l’ensemble du jeu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *